A propos des bibliothèques

Le réseau des bibliothèques : un peu d’histoire



En près de 140 ans, la ville de Vincennes s’est dotée progressivement d’un important réseau de lecture publique. Un long chemin a été parcouru depuis la création de la première bibliothèque communale en 1864 jusqu’à l’ouverture de la Médiathèque Cœur de ville en 2003.


De 1864 à 1953 : des déménagements successifs



C’est en 1864 que la première bibliothèque communale est créée à Vincennes, dans des locaux dépendant de la mairie alors située avenue du château.
 
En 1883, la bibliothèque emménage dans un local plus vaste mais en mauvais état à l’emplacement de l’ancienne école du centre au  43, rue du Terrier (rue Raymond-du-Temple). Le nombre de livres s’accroit alors considérablement : un peu plus de 4 000 en 1889 ; près de 8 300 en 1903. En 1912, ce bâtiment est détruit et la bibliothèque retrouve jusqu’en 1929 le site de l’ancien hôtel de ville.
 
En 1929, la bibliothèque s’installe dans les locaux neufs de la mairie annexe et dispose pour la première fois d’un espace adapté à son fonctionnement. Les fonds s’accroissent en proportion : 18 000 volumes en 1930. Les prêts atteignent 30 000 l’année suivante et le  nombre des inscrits s’élève à 1 932.
 
En 1953, la bibliothèque compte plus de 7 000 inscrits. Aussi, la municipalité annonce qu’elle étudie « un projet de bibliothèque pour enfants où toute la population, trouverait, avec un coin de lecture, une série de livres adaptés à leur âge et à leurs connaissances ».


En 1969 : création de la bibliothèque centrale



C’est en 1969 qu’une  bibliothèque centrale, sur le modèle de la  bibliothèque moderne de conception anglo-saxonne basé sur le libre accès aux documents, est ouverte rue de Fontenay.
Sa superficie est de 700 m2 sur deux niveaux et comprend un espace dédié à la  jeunesse ; le fonds de départ est composé de 17 000 ouvrages et de 3000 pour les enfants.
Le succès public et la volonté de proximité conduisent la municipalité de l’époque à constituer un réseau de bibliothèques annexes dans les quartiers. Trois nouveaux établissements sont ainsi mis en service : la bibliothèque Ouest en 1978, rue des Laitières ; la bibliothèque Est, rue de la Jarry, en 1981, dénommée Denis-Diderot en 1997 ; puis celle du Sud, en 1991, dénommée Alfred-de-Vigny.
En juin 1994, une sonothèque, jouxtant la bibliothèque centrale est ouverte, et propose plus de 6 000 disques compacts.

Quelques photos d'archives...



 Bibliothèque centrale - 1969

 Bibliothèque centrale - 1971 à 1990


2003 : inauguration de la Médiathèque Cœur de ville



Au départ du lycée Maximilien-Perret  sur un vaste terrain situé en vis-à-vis de l’hôtel de ville, un nouvel espace public est imaginé afin de regrouper un ensemble d’équipements culturels (Médiathèque, Conservatoire, Auditorium, salon de réception). En 1998, un concours d’architecture est lancé et remporté par Henri Gaudin.
La bibliothèque devient alors médiathèque ; sur plus de 2000 m2, deux niveaux, la nouvelle médiathèque occupe un vaste espace en volume et en transparence ; de nouveaux services voient le jour : collections vidéos, multimédia et accès à Internet. Le succès public est immédiatement au rendez-vous.


Le réseau des bibliothèques,  c’est aujourd’hui près de 12 000 inscrits soit 27 % de la population, 226 000 documents tous supports,  487 000 prêts annuels et une équipe de 33 personnes.

Extraits (en partie) de : Une histoire de Vincennes : mémoire pour l'an 2000 édité par l’Office municipal de l’information en 1999.