Vous êtes ici

Serge Joncour

Coup de coeur
serge_joncour

 

joncour.jpg

Serge Joncour. Nature humaine 

Flammarion, 2020

 
La tête dans les racines

De la canicule de 1976, en passant par Tchernobyl jusqu’à la tempête de décembre 1999, des repères collectifs émotionnels forts jalonnent le roman de Serge Joncour.
Nature humaine, un titre évocateur du dilemme de l’existence, l’homme par sa nature, créant successivement, par les mécanismes du progrès, des dysfonctionnements entre lui et les rythmes immuables de la Terre nourricière, du monde du vivant.
L’auteur, la tête dans ses racines, avec tendresse et un regard humoristique, dresse le portrait sans complaisance de la montée du productivisme, de la déshumanisation progressive de la société et du monde agricole.

Le progrès

A travers l’œil et le cœur d’Alexandre, jeune agriculteur responsable de l’avenir de la ferme familiale du Lot, nous plongeons dans ses interrogations, ses difficultés, son histoire d’amour et son parcours de vie sur 30 ans.
Sans parti pris ou jugement personnel, l’auteur dépeint avec bienveillance, les différents points de vue et chemins de route de ses personnages.
Du local au mondial, sans omettre l’épineux sujet du nucléaire, Serge Joncour dresse un panorama du monde agricole, évoque les mutations et bouleversements successifs, du premier hypermarché aux engrais qui épuisent les sols à la crise de la vache folle, aux autoroutes qu’on veut faire passer sur vos terres...La mondialisation force le fermier à devenir exploitant, l'obligeant à produire toujours plus jusqu’à en vendre son âme.
Et pourquoi ne pas choisir une autre voie ? Celle de la rébellion.
C'est  finalement l’amour qui nous fait pousser des ailes et qui a conquis le cœur du jury du prix Femina du roman français 2020.

 

 

Né le 28 novembre 1961 à Paris, Serge Joncour publie son premier roman, Vu, en 1998 au Dilettante.
Trois de ses romans ont été adaptés au cinéma :
U.V. (2003), adapté en 2007 par Gilles Paquet-Brenner,
L'Idole (2004), adapté en 2012 par Xavier Giannoli sous le titre Superstar,
L'Amour sans le faire (2012), adapté en 2019 par Jessica Palud sous le titre Revenir, sorti le 29 janvier 2020.

Lydie

Empruntez-le !

 

Retrouvez tous nos coups de cœur