Vous êtes ici

Sélection 2021 musiques expérimentales

 

 

 

Une sélection courte mais intense, avec sur la plus haute marche du podium un guitariste américain dont le nom ne vous est peut-être pas inconnu. Gyan Riley est en effet le fils de Terry, bien connu des amateurs de musique contemporaine pour son rôle majeur dans le courant minimaliste apparu aux États-Unis au début des années 60. Comme son papa, Gyan intègre des influences très larges pour bâtir une œuvre personnelle et inclassable. Enregistré en solo à la guitare acoustique classique, Silver lining est un hommage à ses inspirateurs. Dans le jeu virtuose de Gyan Riley - une virtuosité jamais gratuite, on entend des réminiscences de musique baroque et contemporaine, de jazz, de folk, de flamenco, intégrés à un ensemble à la fois personnel et intemporel. Un disque à écouter et réécouter pour en apprécier toutes les envoûtantes nuances. L'album étant absent des plates-formes de streaming et de Youtube (il est publié par Tzadik, le label de John Zorn synonyme de liberté artistique et de contrôle de la diffusion), il faudra aller sur la page bandcamp de l'artiste pour avoir un avant-goût de son contenu... avant de l'emprunter, bien sûr !

Dans un style plus bricolé, Double Celled Organism a publié Time and other things that don't exist. À partir d'un son initial, le duo formé par Bill Brovold (guitare, banjo, batterie et instruments faits-maison) et Richard Carr (violon, claviers et samples) laisse divaguer son imagination pour bâtir des morceaux de folk-jazz psychédélique bancals qui vous transportent dans un ailleurs tout à tour étrange et familier.

Enfin, Yann Tiersen nous a envoyé une carte postale sonore d'Ouessant, où il vit et enregistre depuis plusieurs années. Les pièces pour piano de Kerber se parent d'une touche d'électronique et portent des noms de lieu, comme pour nous inviter à une visite topographique et poétique des lieux, au gré de la météo et de l'humeur du guide.

Jérôme