Vous êtes ici

Philippe Carrese

Coup de coeur

 

belonore.jpg

Philippe Carrese. La Famille Belonore

Ed. de L’ Aube, 2019

 

Une vieille photo

Tout commence par une vieille photographie de mariage des années 1900. Derrière la jeune mariée, se tient un homme, droit, fier, conquérant. Les liens qui l’unissent à la jeune femme sont éloquents : Ils doivent être amants. A ses côtés, certainement son épouse, insignifiante, soumise ; derrière le premier rang, se tiennent trois jeunes garçons qui lui ressemblent à faire pâlir les copistes des beaux-arts. Le plus jeune a dû bouger car son visage est un peu flou, le benjamin est aux côtés d’une jeune madone qui n’a d’yeux que pour lui et l’aîné est appuyé nonchalamment au chambranle du restaurant dans une pose arrogante. C’est la famille Belonore.

Un trésor sous les pieds

1911, une automobile se retrouve embourbée près d’un petit village de Sans Catello en Lombardie.
Un des protagonistes de l’auto fait croire au villageois Volturno Belonore qu’un minerai précieux se tient sous son champ afin qu’il l’aide à reprendre la route rapidement.
Les trois fils de Volturno, Lucio, Marzio, Toma vont être les victimes de la folie de leur père qui les fera creuser une mine qui doit faire leur fortune.
Vingt ans plus tard, Marzio se souvient des épreuves qu’il a traversées avec ses frères.

Le Virtuose

1930, Marzio est devenu un violoniste virtuose, il se produit sur toutes les grandes scènes du monde entier. Il revient en Italie pour un concert et revoit sa famille. Il apprend qu’il a une fille Vittoria dont la mère, Ofélia, a été chassée du village après un drame. Volturno, son père, est désormais le chef local du parti fasciste. Une nouvelle figure apparaît, celle de Tancredi Cavalcore, un condottière romain qui réussit à lever le secret sur la mort de son fils et va vouer une haine féroce aux Belonore.

La légende Belonore

1945, c’est la débâcle. Carlo Ceserani, un jeune photographe marseillais qui fuit la vengeance de truands corses car il a sauvé sa sœur de leurs griffes, se retrouve à San Catello avec Vittoria, la fille de Marzio. La construction d’un barrage menace le village et c’est la confrontation ultime entre Volturno et Tancredi. Vingt ans plus tard, de drôles de randonneurs américains visitent San Catello…

Voici une saga italienne au souffle épique, avec des personnages saisissants et attachants. Une écriture fluide agrémentée d’italien nous tient en haleine jusqu’au bout, et l’amour et la musique y ont toute leur place.

Philippe Carrese, né en 1956 à Marseille, a mené une vie bien remplie d'écrivain, de cinéaste, de musicien, de dessinateur... Il est décédé en 2019 dans la cité phocéenne. Ce roman est une réédition en un volume de trois des quatre romans qui composent la saga de la famille Belonore.

Brigitte D.

Empruntez-le !

 

Retrouvez tous nos coups de coeur