Vous êtes ici

Lenka Hornakova-Civade

Coup de coeur

regard_bleu.jpg

Lenka Hornakova-Civade. Un regard bleu

Alma éditions. 2022

 

Une Europe divisée

1656. Huit ans après la fin de la Guerre de Trente ans, l’Europe est toujours à feu et à sang. L’Angleterre et la Suède attaquent la Pologne, la France est en guerre avec l’Espagne, l’Italie est divisée… Aux guerres de religion, s’ajoutent les intérêts commerciaux : la Hollande et l’Angleterre, bien que toutes deux protestantes, se disputent les voies maritimes au lieu de se soutenir mutuellement contre l’ennemi turc. Le Traité de Westphalie signé, en 1648, a assis le pouvoir des Habsbourg, mais n’a instauré qu’une paix fragile.

Le pédagogue

Jan Amos Komensky, dit Comenius, célèbre théologien et philosophe tchèque, évêque de l’Église des Frères moraves unis, fuit le royaume de Bohême en guerre pour venir se réfugier à Amsterdam. Marguerite Trip, héritière de la puissante famille de Geer, le reçoit dans son palais, la Maison-aux-Têtes, et lui confie les clés de la bibliothèque de la ville afin qu’il puisse poursuivre ses travaux intellectuels. Comenius entretien une correspondance importante avec des savants et des hommes d’état pour tenter de les convaincre de construire des écoles, comme il projette d’en ouvrir à Amsterdam grâce au financement de sa protectrice. Il est persuadé que l’on peut tout enseigner à tous, et que l’éducation peut améliorer et enrichir l’individu, et donc la société.

Le peintre

Rembrandt a 50 ans. Concurrencé par des peintres plus jeunes et plus en vogue que lui comme Jan Vos, il reçoit peu de commandes, vit au-dessus de ses moyens, collectionnant des objets et œuvres d’art en provenance du monde entier, et est très endetté. Ses biens sont saisis par ses créanciers, et, sa maison étant vendue, il est contraint d’emménager dans un logis plus modeste. Sa rencontre avec Comenius, pourtant de quatorze ans son aîné, va lui redonner envie de peindre et d’étudier quand il se retrouvera seul après la mort de sa compagne et le mariage de son fils.

La rencontre

Entre les deux hommes, qui vivent désormais dans le même quartier, va naître une belle amitié qui durera jusqu’à la mort du peintre. Ensemble, ils parlent d’art, d’éducation, de transmission, de religion et de mythologie, de Dieu et de la postérité. Parfois, pendant que Rembrandt dessine ou peint, Comenius écrit à ses côtés. Comenius posera deux fois pour Rembrandt : pour le tableau Aristote contemplant le buste d’Homère dans lequel il prête son visage à Homère, et pour son propre portrait, que le peintre n’a pas signé. Dans son ouvrage Orbis sensualium pictus figure un dessin de Rembrandt.

Comme il n’existe aucune correspondance entre les deux hommes, l’auteur, peintre et journaliste d’origine tchèque, a dû imaginer leurs conversations. Grâce à elle, nous découvrons Jan Amos Komensky, considéré comme le père de la pédagogie, mais peu connu en France, alors que de nombreuses écoles tchèques portent son nom. Et nous entrons dans l’intimité de Rembrandt de Rijn, son logis, sa famille, ses soucis d’argent. Le roman nous offre également de très belles pages sur les souvenirs d’enfance de Comenius dans le moulin de son père. En effet, par le plus grand des hasards, il se trouve que les deux génies étaient fils de meunier.

 

Née en 1971 en République tchèque, Lenka Horňáková-Civade vit en France. Elle mène de front l’écriture et la peinture. Giboulées de soleil, son premier roman, a reçu le prix Renaudot des lycéens 2016. Son deuxième roman Une verrière sous le ciel a reçu le prix littéraire Richelieu de la francophonie 2019. Un regard bleu est son quatrième roman. 

 

Agnès, février 2022

>> Empruntez-le !

 

>> Retrouvez tous nos coups de coeur romans