Vous êtes ici

Etaf Rum

Coup de coeur
silence_isra_vincennes

 

isra_couv.jpg

Etaf Rum. Le Silence d’Isra 

L’Observatoire, 2020
 

1990 : Isra 

Isra, jeune fille palestinienne, s’évade de son quotidien et du poids des traditions en lisant des romans en cachette. Mais elle est forcée de se marier à 17 ans avec un jeune Palestinien qui vit avec sa famille à Brooklyn, aux Etats-Unis. Au début, elle est contente de quitter la Palestine et espère une vie meilleure et plus libre mais elle va vite découvrir une situation bien pire. En effet, elle se retrouve dans une famille où les femmes sont cloîtrées à la maison et où les maris travaillent toute la journée. Sa belle-mère se révèle tyrannique, son mari violent et la seule chose qu’on attend d’elle, c’est qu’elle donne naissance à un fils…

2008 : Deya

Deya, fille d’Isra, vit avec ses sœurs et ses grands-parents. Jeune fille au caractère bien trempé, elle refuse les prétendants que ses grands-parents lui présentent. Elle se souvient comme sa mère était malheureuse, recluse et isolée et ne veut pas revivre le même scénario ; son rêve est d’être indépendante et d’aller à l’université. Alors qu’elle découvre un secret bien gardé, elle va s’apercevoir que les femmes de sa famille sont plus rebelles qu’elle ne l’imaginait. Cela va lui permettre de puiser, en elle, la force de se battre.

Etaf Rum est d’origine palestinienne. Elle a 31 ans et vit à Brooklyn. Le Silence d’Isra est un premier roman puissant aux accents autobiographiques. L’auteur y met en avant la force libératrice de la littérature pour les opprimés. Un roman sur les femmes, écrit par une femme…

Passionnant et émouvant, je vous le conseille vivement !

Isabelle G.

Empruntez-le !

 

Retrouvez tous nos coups de coeur