Vous êtes ici

Des livres et nous (janvier 2021)

 

Nouvelle année, nouvelle séance du Club lecture Des livres et nous à la Résidence Renon !

Le mardi 19 janvier 2021, c'est avec plaisir que les résidentes se sont réunies pour discuter de leurs dernières lectures.

Une fois n’est pas coutume, Lucette n’a pas apprécié le roman qu'elle avait démarré.

qui-seme-le-vent.jpg

Marieke Lucas Rijneveld. Qui sème le vent

L’histoire d’une petite fille dans une ferme des Pays-Bas, mais le récit est entrecoupé de scènes assez répugnantes et obscènes.
Lucette n’a pas eu envie de poursuivre sa lecture.

 

la-ou-chantent-les-ecrevisses.jpg

Delia Owens. Là où chantent les écrevisses

Elle a nettement préféré, le roman suivant, présenté lors d’un précédent Club lecture (septembre 2020)

 

Christiane, quant à elle, s’est posée beaucoup de questions à la suite de la lecture du dernier Prix Goncourt.

anomalie.jpg

Hervé Le Tellier. L'Anomalie

Un avion atterrit à New York en mars 2021. Trois mois plus tard, le même avion atterrit à nouveau, avec à bord les mêmes personnes, qui se croient en avril.
Il s’agit en réalité de clones. Si l’idée de départ est intéressante, Christiane en a trouvé la réalisation laborieuse, malgré de bons passages.
Elle n’a donc pas vraiment accroché à la lecture de cet auteur, membre du mouvement OULIPO (OUvroir de LIttérature POtentielle), dont faisaient partie Queneau et Perec.
Elle s’est cependant interrogée sur le thème du double. Et si elle rencontrait sa jumelle ? Que lui dirait-elle ?

 

Christiane nous a ensuite parlé de Peter May, un auteur de roman policier écossais, qui vit en France.

meurtre_a_pekin.jpg

Peter May. Meurtre à Pékin

Après sa trilogie écossaise, elle a démarré la série chinoise.
Sans être vraiment intéressée par l’intrigue, elle a beaucoup aimé la façon, très bien documentée, dont l’auteur présente la vie quotidienne en Chine et les problématiques qui s’y rattachent : la révolution culturelle, l’enfant unique.
La psychologie des personnages est particulièrement travaillée.
Le jeune enquêteur chinois, fils de policier en retraite, va devoir collaborer avec une collègue médecin légiste américaine, spécialiste des grands brûlés.

 

Simone, qui a beaucoup de problèmes pour lire, surtout en cette période où la lumière n’est pas très vive, nous a parlé des émissions littéraires qu’elle écoute à la radio ou regarde à la télévision :

livres_et_vous.jpg   ptite_librairie_0.jpg   grande_librairie.jpg
Livres et vous (Public Sénat et France Culture), La Grande librairie et La P’tite librairie, présentées par François Busnel (France Télévision).

 

Denise a voulu changer de registre et a présenté des bandes dessinées, une forme littéraire qui n’est pas toujours considérée comme une lecture adulte. Pour tordre le cou à cette idée reçue, elle avait apporté deux romans graphiques de Catel :

benoite_groult.jpg

Catel. Ainsi soit Benoîte Groult

Catel a travaillé avec Benoîte Groult (1920-2016), écrivaine féministe, pour cette biographie dessinée.
Lors de longues discussions entre ces deux femmes devenues amies, Benoîte Groult se confie sur sa jeunesse et ses rapports difficiles avec sa mère. Elle évoque sa vie de femme - ses trois filles, ses maris, ses amants.
Et bien sûr sa carrière de journaliste, de romancière et d'essayiste, ses combats pour la condition féminine et son engagement politique.

roman_goscinny.jpg

Catel. Le Roman des Goscinny : naissance d'un Gaulois

Catel a travaillé avec Anne Goscinny, la fille de René Goscinny (1926-1977) pendant 4 ans.
Elle nous raconte sa naissance, dans le Paris des années 20, au cœur d’une famille exilée de Pologne et d’Ukraine ; son père, chimiste, fils de rabbin ; sa mère, née en Ukraine, ayant fui les pogroms ; son grand-père, imprimeur de journaux yiddish ; son grand-frère moqueur, Claude ; l’enfance en Argentine ; les passions de René : le dessin, le rire, puis l’écriture ; ses débuts à New York, ses galères et l’arrivée timide du succès avec Astérix, Lucky Luke et le Petit Nicolas.

 

De plus en plus les personnes âgées, retraitées ou pensionnaires de maison de retraite deviennent des héros de romans (par exemple Les Sales gosses, présenté au Club lecture en septembre 2019), mais elles investissent aussi les bandes dessinées.

vieux_fourneaux_1.jpg

Lupano et Cauuet. Les Vieux fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent

(6 volumes parus)
 

Pierrot et Mimile, deux septuagénaires parisiens vont retrouver Antoine qui vient de perdre sa femme.
Ils se souviennent de leur enfance, leur jeunesse à travailler dans un grand laboratoire, leur passé de syndicalistes.
Sophie, la petite fille d’Antoine et Lucette, qui ressemble beaucoup à sa grand-mère, va reprendre le petit théâtre de marionnettes de celle-ci .
Lorsqu’Antoine apprend que Lucette a eu une aventure avec leur patron, il décide d’aller le retrouver et le tuer dans la propriété de Toscane où il vit retiré.
Ses deux amis et Sophie, enceinte de 7 mois, vont partir à sa poursuite.

 

plongeon.jpg

Séverine Vidal et Victor Pinel. Le Plongeon

Yvonne, 80 ans vend la maison où elle a vécu depuis son mariage pour rejoindre l’EHPAD les Mimosas.
Elle fait la connaissance des autres pensionnaires (Marie-Thérèse, Angélina, Paul-François - dit PF) et du personnel.
Le temps passe lentement entre les visites de ses enfants et petits-enfants, quelques fois annulées au dernier moment, mais peu à peu elle s’intègre et participe aux animations.
Au fil des jours, nous suivons la vie des résidents, leurs parties de cartes, de scrabble, les souvenirs de chacun, leurs histoires, leurs baisses de moral et leurs envies.
Yvonne tombe amoureuse et entraîne ses nouveaux amis dans un après-midi où tous les rêves leur sont permis.

 

Merci à toute l'équipe de la résidence Renon pour leur accueil et à tous les participants pour leur enthousiasme pour la lecture.
Merci également à ceux qui sont venus sans présenter d'ouvrage, mais pour le plaisir d'entendre parler de livres.

Le prochain club lecture aura lieu en février, selon le même protocole sanitaire et réservé aux résidents.

Des livres et nous - janvier 2021