Vous êtes ici

Attention !

 

  • - Le nombre des prêts passe en illimité !

Chanelle Benz

Coup de coeur
coups_coeur_bibliothécaires_vincennes

 

chanelle_0.jpg

Chanelle Benz. Rien dans la nuit que des fantômes

Seuil, 2020

 

Le Mississipi

Bienvenue dans le Mississipi de 2003 : son atmosphère brûlante et moite, ses champs immobiles, ses amplitudes thermiques entre le jour et la nuit, ses moustiques et ses maigres cours d’eau boueux,  ses emplois raréfiés, sa crise des opiacés, ses peines planchers… et en filigrane le souvenir de la ségrégation raciale qui empoisonne l’atmosphère, rend les rapports humains et entre communautés difficiles et nimbe de non-dits les mystères du passé, masquant la crudité de la violence liée aux abus de pouvoir…

Une enquête

Billie, jeune femme métisse énergique aux parents séparés depuis son enfance, profite de ses deux semaines de congé pour revenir enquêter sur les terres qui ont vu naître son père, lui-même fils de domestique, devenu poète reconnu à New-York, dans le cercle restreint de la littérature d’avant-garde. Des années auparavant, le père de Billie a inexplicablement déserté sa vie new-yorkaise pour revenir vivre dans la maisonnette de bois léguée par sa mère, isolée près d’un bosquet. Il y est mort, officiellement par accident, lors d’une altercation dans un contexte peu clair suivie d’une interpellation qui aurait mal tourné… Quand Billie revient pour élucider la mort de son père, elle est reçue cordialement certes, mais les réponses restent fuyantes, parcellaires, évasives, y compris dans sa propre famille, pourtant chaleureuse de prime abord, et très vite, ce qui ressemble à des menaces sourdes et anonymes apparaît dans le quotidien de la jeune femme…

Des chemins de traverse

Voici un premier roman rythmé et surprenant, avec une pointe d’humour, mêlant habilement le passé et le présent, ménageant le mystère et la psychologie et possédant une force de suggestion remarquable. Dans cette atmosphère de roman noir et de Mississipi, on s’attache aux pas de Billie, à ses rares alliés et à ses liens avec l’histoire familiale de son père enracinée dans ce lieu. Ce roman regorge également de chemins de traverse inattendus et plaisants tels le portrait atypique de la mère disparue de Billie ou celui plus caustique d’un universitaire devenu détective malgré lui ou bien encore ceux des membres de la famille locale de Billie (sa cousine, sa grand-mère, son oncle insaisissable) aux échanges vifs et populaires, aux zones d’ombres et à la vie bien ancrée dans le réel et l’ici de cette région, malgré le lot de problèmes qui vont avec, en particulier quand on est noir et pauvre.

Pour ressentir la puissance d’un lieu comme le Delta du Mississipi, les effets encore omniprésents de la ségrégation sur toute une population, qu’elle soit noire ou blanche, ou éprouver des vies résilientes dans la modernité fragile et en crise du Sud des Etats-Unis, lisez ce livre lors de cet été 2020 ! C’est le moment !

Chanelle Benz est britannique et antiguaise d’origine. Elle vit et enseigne à Memphis dans le Tennessee et elle est diplômée de l’université de Syracuse où elle a eu pour mentor George Saunders. Elle était invitée pour le festival America qui devait avoir lieu en 2020.
Pour encore plus de Mississipi, voir le film documentaire The Other Side de Roberto Minervini ou le thriller Dans la Brume électrique de Bertrand Tavernier, inspiré du roman policier de James Lee Burke. Au sujet de l’ouragan qui a durablement marqué la région, lire le livre de Romain Huret : Katrina 2005 : l’ouragan, l’Etat et les pauvres aux Etats-Unis.
 

                                        Sandrine

Empruntez-le !

 

Retrouvez tous nos coups de coeur