Vous êtes ici

Roberto Saviano

roberto saviano pirahnas paranza dei bambini

 

piranhas_1_0.jpg

Roberto Saviano. Piranhas (titre original italien La paranza dei bambini)

Gallimard, 2018

 

Roberto Saviano, est l'auteur de plusieurs essais : Gomorra (ses révélations sur la mafia lui ont valu de vivre désormais sous protection policière) et Extra-pure (un voyage au cœur de l'économie de la cocaïne).
Dans ce premier roman, il raconte des enfants qui jouent aux cow-boys avec de vraies balles… Ceux sont eux, les Piranhas ou "la paranza".

 

Un roman napolitain

"La paranza" vient du vocabulaire de la mer et désigne initialement les bateaux qui partent pêcher la nuit, et attrapent dans leur filet les petits poissons attirés par une lumière. Ce terme est devenu par la suite le surnom des groupes de camorristes à Naples. La paranza dei bambini pourrait se traduire par "escadron d'enfants" ou encore "gang des enfants" (qui ont de 10 à 18 ans).
Le roman se déroule donc au coeur de Naples, dans le quartier de Forcella.

Des ados commes les autres

Ce qui est effrayant, c'est qu'au départ, les héros sont des jeunes a priori comme les autres : ils vivent avec leurs deux parents, jouent aux jeux vidéos, postent des photos ou des messages sur les réseaux sociaux, allument des cierges à la Vierge (La Madonna). Ces ado ne sont pas à la marge et pas non plus issus de familles mafieuses. Certains sont  même assez doués scolairement.

Une histoire violente, inspirée de faits rééls

C’est une histoire crue et violente sur l’ascension de six adolescents. Ils commencent par foncer en scooters dans les rues de Naples puis n'hésitent pas à menacer, racketter pour finalement tuer.
Leur souhait : occuper la place laissée vacante par les anciens mafieux.
Ce roman, inspiré de faits réels, décrit un univers glaçant.

Une quête d'argent et de pouvoir

Ces jeunes ont seulement une quinzaine d’année : Nicolas, Tyson, Biscottino, Lollipop, O’russ, Briato. Leurs valeurs sont l'argent et le pouvoir, ce qui les mènera à la vie criminelle. 
La main mise sur des armes de guerre va faire exploser leur violence.
Ils ne craignent ni la prison ni la mort. Ils se moquent de finir à Poggioreale, qui, ironie du sort, est aussi bien le nom de la prison que celui du cimetière à Naples.

Bientôt adapté au cinéma

Les détracteurs de Saviano l'accusent d'avoir écrit davantage un scénario qu'un roman, ces défenseurs disent que son écriture est extrêmement cinématographique. Et justement son roman a été adapté à l'écran par Claudio Giovannesi. Le film sort le 13 février 2019 en Italie (B.O. : "No surprises" de Radiohead) et est en compétition au Festival de Berlin 2019 (la Berlinale, dont Juliette Binoche est la Présidente)

Voici le trailer :

 

Retrouvez deux interview de R. Saviano :

- en italien 

- en français (invité à La Grande Librairie) 

À consulter pour aller plus loin : les articles du Monde, France Inter, Télérama (qui a mis TT), Actualitté

Ce livre a été présenté lors du Café Culturel de février 2019

Bénédicte

Roberto Saviano