Vous êtes ici

José James

jose_james_0.jpg

José James. Lean on me

Blue Note, 2018

 

En 12 reprises impeccables, le chanteur livre un vibrant hommage à Bill Withers, grande voix méconnue de la soul américaine.

Ceux qui suivent la carrière de José James savent qu'il est à l'aise dans les musiques actuelles. Depuis son premier album (Dreamer, 2007), r'n'b et musiques électroniques intègrent discrètement son mélange de soul et de jazz. Mais le chanteur n'en oublie pas pour autant ses racines, auxquelles ils revient régulièrement.

De Billie Holiday à Bill Withers

En 2015, Yesterday I had the blues, son disque intégralement consacré à Billie Holiday, avait confirmé ce que l'on ressentait depuis le début : derrière la voix sensuelle se cache un chanteur sensible et profond. Pas étonnant alors qu'il consacre aujourd'hui un album à Bill Withers.

Star méconnue

Auteur du tube "Ain't no sunshine" en 1971, Bill Withers reste une star méconnue. Trop discret sans doute, trop modeste. Lui dont la carrière a débuté tardivement a conservé la simplicité de l'ouvrier qu'il était avant. Il s''est pourtant imposé comme l'un des plus grands compositeurs-interprètes de la soul américaine, pas loin d'Otis Redding et de Marvin Gaye.

Adoubé par le maître

José James avoue avoir douté du bien-fondé de son projet, au point d'aller rencontrer Bill Withers pour lui demander son avis. L'enthousiasme du désormais octogénaire a semble-t-il libéré son admirateur. Sans jamais chercher à moderniser un répertoire qu'il juge totalement abouti, José James a choisi de laisser les chansons imposer leur force.
Si le résultat peut paraître trop sage à la première écoute, on se rend vite compte que c'était la meilleure façon de rendre hommage à Bill Withers : avec sincérité et modestie. Naturellement.

Empruntez-le !

Jérôme